• Bon, puisqu'il s'avère que ce blog a été découvert par une fourbe créature, je ne peux plus faire semblant de l'avoir oublié sitôt après sa création, sigh.

    Et comme en ce début de soirée moite, l'envie d'écrire m'étreint irrémédiablement, faire un premier vrai post par ici me semble une idée intelligente (à défaut d'être d'une utilité quelconque).

    Ne reste plus qu'à trouver de quoi y parler, hoho.
    Attends un instant, que j'ouvre mon dossier à VN... que je regarde parmi ceux déjà terminés...
    Ah-ah! En voilà un sur lequel j'ai moult choses à dire!

    Brace yourself for le incoming pavé!


    _______________________________________________


    Nous allons donc parler ici du visual novel nommé



     

     


    ... oui, tout de suite le titre peut donner envie de fuir, mais restez un peu, ce n'est pas aussi horrible que ça en a l'air.
    Même si c'est loin d'être le jeu du siècle.
    Non mais restez, je vous dis! ;A;



    Découpons l'ensemble en tranches, histoire de ne pas s'éparpiller partout.


    L'histoire en résumé


    L'héroïne est une demoiselle plutôt brillante à l'école, fille d'un père qui lui fout la pression, et petite-fille du P.D.G. d'une grande entreprise de jouets pour morveux.
    Le jour où on lui annonce le décès de son grand-père, sa vie bascule très vite puisqu'elle se retrouve à devoir aller vivre seule dans la grande baraque dont elle vient d'hériter, sur décision de son cher paternel qui veut qu'elle s'y habitue le plus vite possible puisqu'ensuite elle reprendra l'entreprise familiale. Sauf qu'elle, elle préfèrerait qu'on ne lui impose pas son futur.
    Au moment de s'installer dans les lieux, elle découvre que d'importuns personnages s'y trouvent déjà, et pas n'importe quels importuns: des incubes, visiblement pas en grande forme, et qui lui demandent l'asile en attendant de retrouver leurs forces.

    Et dévoiler la suite serait spoiler allègrement, mais vous vous doutez bien de ce sur quoi ça va découler, honhonhon.




    Les musiques


    Rien de bien transcendant pour mon oreille à ce niveau-là, il faut l'avouer. Mis à part un ou deux thèmes qui se sont avérés sympathiques, le reste n'est pas des plus originaux, mais au moins, ça rempli son office, à savoir instaurer une ambiance sonore collant avec les évènements sans toutefois trop empiéter sur la lecture du texte.
    Au moins, étant donné qu'elles ont été composées spécialement pour le jeu, l'ensemble reste harmonieux et ça évite de se retrouver avec des musiques hétéroclites piochées sur des sites de BGM tout prêts (mais bon, quand on n'a pas le choix, on fait avec ce qu'on a, n'est-ce pas? ).

    Donc ce n'est pas une OST incroyable, mais elle fait ce qu'il faut.

    En revanche, le jeu a bénéficié de doublages! Et ça, c'est toujours fort appréciable, d'autant que celui-çi est loin d'être mauvais!
    Évidemment, il y a quand même quelques personnages pour lesquels ça pêche (genre la façon dont les démons passent leur temps à gueuler est juste risible) ou des défauts (le volume sonore qui change d'un perso à l'autre, certains étaient juste incompréhensibles), mais d'autres pour lesquels ça passe très bien! (En particulier Diana <3 )

    Globalement, le choix a plutôt été bien fait et chaque voix colle bien au personnage qu'elle incarne.




    Les visuels


    Eh bien eh bien.

    Pour commencer par les décors... ils ne m'ont pas marquée plus que ça non plus. Sans être, encore une fois, originaux (j'aime bien l'originalité hoho) ou absolument sompteux, ils remplissent eux aussi leur office et restent bien travaillés avec des ambiances bien foutues, donc ça passe comme il faut (comme un suppo) (c'était pour la rime quoi)



    Les sprites m'ont laissée perplexe: certaines étaient fort agréables à regarder et bien dessinés, tandis que d'autres... présentaient des soucis au niveau du visage, par exemple. Du coup ça fait bizarre de se retrouver avec une qualité qui oscillent, d'autant plus que les sprites, c'est quand même ce qu'on a sous le nez la majeure partie du temps dans un jeu comme ça.
    Il n'y a pas une variété incroyable d'expressions ou de poses, vous en ferez vite le tour, mais vu à quel point chaque visuel de personnage a été travaillé, la faible quantité se comprend bien (et reste suffisamment variée! ). C'est que ça peut vite prendre du temps à faire, ces trucs. *pensée pour deux énergumènes*
    (ouais, je fais du placement de produit pour mes amis, c'est honteux hein)

    Les illustrations... c'est là que ça pèche.
    Le style est totalement différent des sprites. Ces derniers ont un côté plutôt "manga", là où les illus arborent un style réaliste, je me demande même si ça n'a pas été décalqué sur des poses 3D ou photos, procédés que je respecte et encourage totalement (à partir du moment où l'image de base est aussi de votre création, évidemment mmmh).
    Mais en conséquence, là où j'appréciais beaucoup le style des sprites et m'attendait à le retrouver en illus, j'ai été assez déconcertée, voire déçue, en obtenant la première. Par la suite heureusement, on s'y habitue, mais encore une fois, la qualité varie et autant certaines s'avèrent fort chouettes, autant d'autres sont bien bof. Le style en soi ne m'aurait pas dérangée s'il avait été beaucoup plus maitrisé que ça.
    Quand je dis que c'est là où ça pèche, c'est parce que quand on pense aux illus dans un VN, il s'agit quand même des "récompenses/bonus" parsemés le long du jeu, qu'on a hâte de découvrir et de pouvoir revoir par la suite dans la galerie. Du coup c'est un peu dommage d'obtenir des illustrations qu'on a pas forcément envie de retourner contempler.




    Les différentes routes


    Là aussi, la déception et l'appréciation se mêlent.

    Tout d'abord, au niveau des routes possibles.
    J'ai beaucoup apprécié le fait que TOUS les personnages soient des love interest, et pas seulement les incubes; vous pourrez finir avec vos meilleures amies, ou même la vilaine-méchante-succube! (quand j'ai vu qu'il y avait une route possible avec elle j'ai sauté de joie).
    D'autant plus qu'elles sont toutes un minimum intéressantes, d'autres étant quand même largement plus développées que d'autres. Surtout qu'avec autant de personnages, il y a matière à découvrir un sacré paquet de trucs, et ça c'est le genre de trucs que j'aime le plus dans un VN, les persos (c'est pour ça que je continue de jouer à Amour Sucré, oui. Je suis si faible. )
    Il y a un tas de fins possibles et j'ai apprécié toutes les découvrir.

    Mais c'est aussi ce qui fait les défauts du jeu: trop de personnages!Et pas assez de développement!
    Quelques lignes plus haut, je disais à quel point j'adorais découvrir les persos au fur et à mesure d'un jeu, et que la perspective d'autant de routes possibles était donc réjouissante!
    Sauf qu'au final... on peut dire que seulement deux d'entre elles (et donc deux persos) sont réellement développés. Au moins, ces deux-là bénéficient d'histoires poussées et vraiment intéressantes, et révèlent des personnalités bien plus nuancées qu'il n'y parait au premier abord.

    Et les autres? Niet.
    Déjà, les étapes pour accéder à leurs routes sont tristement identiques (incubes et meilleures-amies séparés), ce qui donne l'impression de jouer la même chose avec seulement quelques petites variations.
    Et les histoires restent vraiment survolées, même si on saisit l'essentiel, elles sont du coup beaucoup moins prenantes que les deux principales et en paraissent plus... "fades/moins importantes" (alors qu'en les considérant vraiment, elles ne le sont pas moins).
    Au final ça donne vraiment l'impression que toute l'écriture a été concentrée sur certaines routes, et que les autres ont dû être travaillées beaucoup plus rapidement.



    Petite spécification en ce qui concerne les routes pour finir avec l'une ou l'autre des meilleures amies, j'ai grincé des dents en constatant qu'à chaque fois, il fallait que l'héroïne sorte une phrase du style "Alala j'aime bien Machine, mais quand même elle est trop ceci/cela, alors qu'avec Bidule au moins c'est mieux, elle, elle est pas comme ça".
    Genre. Oui. Ou alors y en a juste une que t'aime d'une façon différente de l'autre et ce sans pointer leurs défauts? C'est une réflexion qui ne me semblait absolument pas nécessaire et qui fait trop forcée, ça donne vraiment l'impression qu'il fallait absolument justifier que l'héroïne aille avec Machine et pas Bidule (ou l'inverse).
    Je tâtillonne, mais c'est vraiment quelque chose qui m'a marquée et que j'ai trouvé d'autant plus dommage que les routes de ces deux-là sont vraiment sympathiques et "rafraichissantes" à côté des autres routes orientées fantastiques.

    En bref, des routes assez frustrantes et qui auraient méritées d'être toutes développées, et pas seulement deux...
    Malgré tout, elles restent chouettes à jouer et sont loin d'être dénuées d'intérêt. Mais vraiment, c'est dommage.
     



    Les personnages


    Ça ira vite à résumer. Je vous préviens d'office, ils vous paraîtront clichés au premier abord... et ils le resteront le reste du temps. Est-ce qu'ils en sont mauvais pour autant?
    Pas forcément. Comme évoqué plus haut, leurs routes respectives restent intéressantes, on découvre petit à petit leur passé, leur futur, ou leur caractère plus en détails et même s'il n'y a pas vraiment de grosse surprise ou plotwist de fou, ça se suit agréablement.

    Mon seul regret se porte sur la "rivale" de l'héroïne, qui a son importante, ou plutôt, semble l'avoir, mais finalement ne sera jamais développée plus que cela. Certes, elle sert à faire avancer l'histoire et mettre des bâtons dans les roues quand il le faut, mais on sent qu'elle n'est là que pour ça.
    Elle incarne le cliché de la blonde populaire qui martyrise gratuitement la pauvre héroïne alors qu'elles étaient amies étant gamines (oui, niveau cliché c'est du lourd, le plus lourd sans doute du jeu), et pourtant on entrevoit par-ci par-là quelques petits moments qui auraient mérité d'être plus approndis et qui laissent penser que ce personnage aurait pu être très intéressant s'il avait eu droit à un rôle propre dans le jeu tout en restant un perso secondaire, chose tout à fait réalisable quand on regarde comment a été géré l'écriture du père de l'héroïne.

    Pour revenir aux autres persos, chacun est plutôt réaliste et cohérent dans ses agissements et l'ensemble se tient, quelque soit la variation de route de chacun (... sauf peut-être en ce qui concerne Diana, on a l'impression que son attirance pour l'héroïne est quand même vachement forcée par le jeu et c'est dommage).


    Hélas, on ne peut pas en dire autant de...




    ... l'héroïne.


    On y est, un des points qui m'a posé le plus souci dans ce VN... et dans beaucoup d'autres.



    Mais reprenons du début.
    Le gameplay de base de la plupart des VN implique une histoire avec des choix à faire, donnant lieu à des routes et fins différentes.
    Ce qui veut donc dire que bien souvent, même si c'est le joueur qui décide quel choix prendre, ces choix restent deschoix effectués par le personnage principal ou le narrateur du jeu.

    Et là se pose un dilemne:

    - soit on est dans le cas d'un personnage principal avec un vrai caractère de base, et donc un vrai perso en soi: en conséquence, les choix s'offrant au joueur devraient, à mon avis, rester d'abord des choix en accord avec le caractère du perso. Cela ne veut pas dire qu'ils ne peuvent pas être complètement opposés pour autant, mais simplement qu'ils devraient rester des choix que le personnage envisage d'abord lui-même;
    (pour un très bon exemple de ceci, jouez à April was a fool)

     


    - ou alors, le personnage principal est plus un "prétexte", une "interface" faisant le lien entre le jeu et le joueur, et dans ce cas, si l'on veut que le joueur puisse s'y identifier aisément, on en fait un personnage assez transparent (au risque qu'on ne s'y attache donc pas du tout, mais généralement ce n'est de toute façon pas le but); et là, on a donc la possibilité de proposer des choix très variés sans avoir à se soucier de respecter un caractère de base, puisque c'est de toute façon au jouer lui-même qu'on propose ces choix (j'espère que vous avez suivi >:3 );
    (pour exemple, les MC des jeux Persona)




    Mais quand on associe un personnage principal véritable à des choix permettant au joueur lui-même d'accéder à toutes les routes possibles avec tous les personnages, et ce au détriment du caractère de base du perso principal, est-ce que ça colle toujours?

    Je ne dis pas que c'est impossible de concilier les deux, au contraire, et certains s'en sortent très bien! (encore une fois, je vous renvoie à April was a fool! )
    Mais en l'occurence, ça ne m'a pas du tout donné l'impression d'être réussi.


    J'insiste sur ce point car je trouve qu'il est extrèmement important dans un tel système de jeu, c'en est même presque l'un des piliers: quand vous avez un personnage principal, ou vous décidez de laisser au joueur la possibilité de s'y identifier le plus possible, et généralement un perso "transparent" est la meilleure solution; ou vous avez un personnage principal bien précis en tête, le héros de votre histoire, mais dans ce cas il s'agit de le garder cohérent, comme dans n'importe quelle histoire! Et ce, même s'il y a des choix!
    (en mauvais exemple, je re-cite Amour Sucré, dont l'héroïne principale oscille entre un personnage défini et un personnage transparent... et celle d'Eldarya est en passe de virer pareil, alors qu'elle ne partait pourtant pas trop mal! )

    Pour en revenir à Seduce me.

    Au début de l'histoire, on prend bien le temps de nous présenter l'héroïne, sa vie, sa façon d'être... je m'y étais rapidement attachée, la trouvant sympathique avec une personnalité intéressante.
    Et puis, en complétant petit à petit chaque route, j'ai fini par ne plus l'apprécier autant que ça, parce qu'à chacune de ces routes, elle fini par donner l'impression de changer de personnalité, parfois radicalement. Évidemment, certains évènements peuvent ammener à ça, et personne n'a un caractère figé dans la roche! Mais malgré tout, il y a aussi des choses, des façons d'agir qui restent uniques pour chaque personnes!

    Donc, au final, on se retrouve avec une héroïne... qui semble n'avoir aucune personnalité, mais à laquelle on ne peut pas s'identifier non plus, puisqu'elle reste un personnage déjà établi.
    Ça peut-être dû à des maladresses dans l'écriture, ou peut-être que je suis beaucoup sévère là-dessus, je ne sais, mais j'ai trouvé vraiment sacrément dommage de partir de ce personnage et d'accéder à des différences de caractère radicalement différentes de sa part...




    Le reste du gameplay


    Ça se présente comme un VN classique, avec des choix parsemés le long du jeu, certains faisant gagner ou perdre des points auprès des personnages, et d'autres vous permettant de vous engager sur telle ou telle route.
    Un petit truc que j'ai trouvé sympathique, et hélas, encore un fois pas assez bien exploité: le moment où l'héroïne se retrouve confrontée aux questions d'invités sur ce qui est de son avenir et sa vie privée ou encore l'entreprise de son grand-père.

    Vous avez un temps limité durant lequel vous devrez donner une réponse, et bien faire n'est pas forcément évident! Pour le coup, on se met assez bien à la place de l'héroïne qui se retrouve dans cette situation pour la première fois, avec une pression non négligeable. À la fin, son père vient soit la féliciter, soit l'engueuler o/
    Et... c'est tout.
    Bah oui. Je sais pas, ça aurait pu ouvrir la voix vers encore une autre route, donner lieu à un changement dans les relations avec le père, à n'importe quoi!!! Mais... rien? C'est frustrant!





    Et au final, ça donne quoi?



    Globalement, j'ai quand même beaucoup aimé y jouer et je me suis empressée d'obtenir toutes les fins. Mais il m'a laissée très mitigée sur beaucoup de points, que ce soient les maladresses dans l'écriture et le traitement des routes ou persos, certains choix effectués, ou encore un tas d'idées qui auraient pu être bieeen plus exploitées que ça, mais qui restent à peine effleurées et donc déjà vues. C'est loin d'être le VN du siècle, il aurait fallu beaucoup plus que ça pour qu'il soit un minimum marquant.
    Notamment aussi, en ce qui concerne certaines fins, point que je n'ai pas abordé ici pour ne pas spoiler, mais un point commun à la plupart d'entre elles m'a aussi ennuyée (certes mineur, mais quand même).
    Quand à certaines de ces fins, elles justifient le choix du titre, et j'aime bien quand un titre se retrouve justifié voire révèle ainsi toute son importance.

    Mention spéciale au personnage de Diana, que j'ai trouvé finalement être la plus intéressante parmi tout ce monde (et je dis pas ça parce que c'est une succube avec un bon doublage, tssssk). Ses routes étaient bien développées, et c'est vraiment chouette de découvrir toutes ses facettes au fil du jeu.


    Jouez-y si vous avez un peu de temps à perdre, et que vous n'êtes pas trop intransigeant sur les histoires clichées mais pas trop mal foutues :D


    _______________________________________________

    La prochaine fois ne sera sans doute pas un aussi gros pavé, soyez rassurés!
    Je posterais aussi des petits avis rapides et encore moins objectifs sur des jeux plus courts :3

    À une prochaine! o/


    3 commentaires
  • [EDIT DU 25/02/2016: Voilà, il est renommé "Déchetterie", il était temps. ]

     

     

    Je vais vraiment finir par re-nommer ce blog "Déchetterie", dire qu'à la base je devais y poster des joulis one-shots ou step-by-step ou autres trucs reluisants, en plus des débilités habituelles... et finalement y a que les débilités habituelles.

    MAIS BON. C'est comme ça, hein.

     

     

    Aujourd'hui une animatiiiooon, wouhouuu! o/

    C'est le COURT-MÉTRAGE DE MA VIE, OH WOW.

     

    En fait tout est parti de l'anim' de base qu'on a à réaliser pour un cours. Il s'agit de faire un joueur de tennis. Sauf qu'à un moment je me suis perdue (sans blague).

     

     

    ATTENTION C'EST TRÈS RAPIDE HOHOHO mais ça se lit en boucle alors on s'en fiche :B

     

     

     

     

    Tant de beauté et de chef-d'oeuvrisme vous émeut, n'est-ce pas?

    Précisons que le titre et la petite voix m'ayant soufflé de continuer ce truc tout le long sont la responsabilité de Basklin.

     

    Sur ce, je vous laisse pour aller faire mes vrais devoirs, parce que bon, ça va bien hein.

    Couvrez-vous soigneusement en sortant! C:


    3 commentaires
  • Hiohu, pour un sujet de cours, on devait faire un turbomedia (sorte de BD-diapo-animation, pour en découvrir plus cliquette!) mettant en scène une histoire créée à partir de mots récoltés grâce au hasard.
    On a donc découvert les jôâs de flash et tous les petits trucs qui te font faire "FFFFUUUU" accompagné d'un ordiflip quand tu débute tout juste X'D
    Mais bon, t'es tellement heureux quand t'as réussi à terminer un truc, enfin \o/


    J'avais pioché CLASSEUR/ROSE/SOIR/NOËL/SINGE, quel beau mélange.

    Cliquez sur l'image, puis déplacez vous avec les touches ← et → de votre clavier! °u°



    La fille ressemble TELLEMENT à Swing sur la fin X'D
    (Blast, après le lézard narcoleptique, le maki-kata en guise de rival! |D )


    Mmmmhvoilà, sinon les collègues de classe en ont fait des bien cools!
    Le rapportLe verre de trop... - Pervers sexouel - (la suite à venir)

    Je poste ceux dont j'ai déjà les liens, je mettrais à jour plus tard quand j'en aurai d'autre, donc hésitez pas à revenir voir! :>




    J'espère que la pluie ne vous a pas encore fait fondre, emmitouflez vous soigneusement! :>


    En ce moment...

     

    je lis: Les Langoliers 
    j’écoute: Rayman Origins
    je regarde: Kill la Kill
     
    Image ou lien random: Monster Date Problem

    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique